A propos

Les débuts du jumelage

Selon la correspondance de cette époque, c’est Mme Annie KRIENER, une chef d´entreprise d´ ILLERTISSEN, qui se trouvait en cure à Quiberon, la cordialité des Bretons, la ténacité et la conscience bavaroise ainsi que l´amabilité des Français ont été la base de la concrétisation du jumelage CARNAC-ILLERTISSEN au début des années 1980.

Il y avait comme parrain et « compagnon de lutte » le président du comité de jumelage de Quiberon ; M. SOURGET, le secrétaire général de l´Office de Tourisme Franco-Allemand pour la Jeunesse, M. Albrecht KRAUSE de Versailles ainsi que M. le Maire, Ludwig JAUD (membre du parlement du Land) et Mme Pauline WILD, responsable du comité de Sankt Mang près de Kempten. Cette ville avait déjà un jumelage avec Quiberon depuis deux ans.

C´est ainsi que M. le Maire, Hermann KOLB, convainquit les membres du Conseil municipal lors de la séance du 24 janvier 1972 au « Café Rau » de faire un jumelage avec CARNAC. La ville d´ILLERTISSEN avait d´ores et déjà accordé la somme de 10.000 DM afin de faciliter les rencontres entre jeunes.

Le premier séjour de M. Gérard GERMAIN, accompagné de 55 élèves et de 10 professeurs de Collège St-Michel de CARNAC avant le jumelage, pendant la période du 12 au 20 juillet 1972, se termine bien grâce à l´aide précieuse de M. Robert SCHULER qui intervint lorsqu´il se mit à pleuvoir dans la salle de gymnastique du TSV.

A la suite de ce séjour et de celui d´une délégation de 2 conseillers municipaux de CARNAC en décembre 1972 à ILLERTISSEN, M. le Maire, Christian BONNET, décide le 3 février 1973 de créer un jumelage avec ILLERTISSEN.

Ensuite, le Maire M. Hermann KOLB, Mme Annie KRIENER et M. Peter SOBOTTA ainsi que les conseillers municipaux MM. FISCHER, BICKER et KRONER ainsi que quelques jeunes de l´orchestre d´accordéon se rendirent à CARNAC en avril 1973. M. le Maire Christian BONNET accueillit chaleureusement à la gare d´Auray ce premier groupe de voyageurs. Il y eu une réception au club de yacht et plusieurs excursions dans la région, dont une à Belle-Ile. Les jeunes d´ILLERTISSEN et leurs amis français se rendirent à pied à Saint-Anne d´Auray le Vendredi Saint, ce fut quelque chose d´exceptionnel pour le jumelage. Ils firent là-bas un discours dans les deux langues et visitèrent le musée. Ces contacts amicaux et personnels entraînèrent la création le 2 octobre 1973 du Comité de Jumelage avec M. André GUERREAU, Premier président à CARNAC. M. Christian BONNET et M. Hermann KOLB signèrent le 5 août 1974 à ILLERTISSEN. Il fut signé à CARNAC en août 1975.

carte Illertissen

Le Comité de Jumelage d’Illertissen

Le Maire et le Conseil Municipal ont, depuis le début du jumelage, attaché beaucoup d’importance à ce que, non seulement le Conseil Municipal, mais aussi les citoyens participent à la réussite et au maintien du jumelage.

Toute la population collabore ainsi à la planification et à l’organisation du jumelage. La moitié du Comité est constituée du Maire et des Conseillers Municipaux ; l’autre moitié d´habitants élus ainsi que de représentants du « Cercle d’Amis ILLERTISSEN-CARNAC. » »

Dès le début, la responsabilité du jumelage a reposé chez le Maire M. Hermann KOLB. Par la suite, la direction du Comité a été tout d’abord transmise à un responsable désigné par le Conseil Municipal. Il fut nommé plus tard Président, sur le modèle français.

Carte Carnac

Le Comité de Jumelage de Carnac

Le Comité de jumelage de CARNAC se distingue de celui d´ILLERTISSEN. En effet, il a un bureau ainsi composé :

Présidente : Marie-Claire Ezan
Vice-présidente : Paticia Harry
Trésorier : Bernard Belz
Trésorier-adjoint : Pascal Domergue
Secrétaire : Jeanine Le Baron
Secrétaire-adjointe : Annie Lejeune

Le Comité est complété des membres de droit et de membres élus lors de l´Assemblée Générale annuelle.

Dès le début, les deux comités ont tenu leurs engagements afin d´approfondir les relations entre nos deux villes.

Par ailleurs, ils ont su faire passer leurs messages, afin que nos deux populations demeurent très unies et ce, tout au long des événements qu’ils ont vécu ensemble au cours de ces 50 ans écoulés.

Les activités

les huitres bretonnes

Semaines bretonnes à Illertissen.

Beaucoup d´activités bien coordonnées et un planning détaillé des fêtes dans la ville jumelée sont indispensables pour en faire une réussite pour les organisateurs et les invités.

Depuis 1983, les Semaines Bretonnes et les Semaines Bavaroises se déroulent alternativement tous les deux ans dans chaque ville de sorte qu´il y a eu jusque à présent une bonne quinzaine de grandes rencontres qui font participer tous les habitants, soit au marché, soit aux représentations folkloriques ou aux soirées.

Les Carnacois annoncent leur « Semaine Bretonne » par des affiches et se rendent à Illertissen en car et avec un camion, à l´époque de la « Fête de la Bière » de Munich fin septembre/début octobre. Les familles d´accueil attendent leurs hôtes à la Mairie et après la répartition des logements, on ne tarde pas à faire connaissance.

En 1983, les Carnacois organisent pour la première fois deux soirées, pour chaque fois environ 250 visiteurs. On sert dans des salles complètes les spécialités de la mer, des crêpes et des galettes, bien arrosées de vin et de cidre.

Le mercredi au marché, on trouve des galettes et des crêpes préparées sur place, une grande variété de fromages français qui se vendent rapidement et des huîtres, lesquelles étaient au début moins connues mais après une dégustation, elles sont très estimées par les habitants d´Illertissen. Cidre, vin rouge ainsi que conserves de poisson et pâtisseries bretonnes connaissent un grand succès.

Un excellent groupe folklorique, devenu plus tard la fameuse « Kevrenn Alré », ravit les habitants partout où elle se produit et même ceux des villages d´Au, de Jedesheim et de Betlinshausen.

Malgré le stress du travail, les Carnacois vont à Munich pour visiter le centre-ville, le stade olympique et participer à la « Fête de la Bière » dont la visite est incontournable et toujours trop courte.

Les excursions dans les environs font naturellement partie de la Semaine Bretonne. Voilà les destinations qui sont également intégrées aux programmes des autres rencontres :

Le Lac de Constance avec l´Ile de Mainau, le château de Neuschwanstein, la basilique d´Ottobeuren, l´église baroque de Roggenburg, Ulm avec sa cathédrale et sa plus haute tour d´église en EUROPE, Oberstdorf et la Breitachklamm ainsi que Hindelang et Oberjoch. Tout cela donne aux Bretons des impression inoubliables. Même si les connaissances de la langue allemande manquent souvent, nos amis français gardent dans leur mémoire les paysages, un peu de l´histoire allemande, les coutumes et les particularités des Bavarois.

Prestation à l'office du tourisme

Semaines bavaroises à Carnac.

Depuis la Pentecôte 1985, les partenaires d´Ilertissen, eux aussi ont organisé plusieurs Semaines Bavaroises auxquelles ont participé, d´après un planning précis, souvent plus de 100 personnes. Après un voyage fatigant en car d´à peu près 16 heures, un accueil chaleureux les attend. Dès l’arrivée a lieu la répartition des logements, l´apéritif et un parfois un buffet.

Les Carnacois logent leurs hôtes dans des familles habitant la ville ou les proches environs.

Maintenant on comprend la maxime courante chez nous « Vivre comme Dieu en France » et ce que veut dire le « Savoir-Vivre » des Français.

Mais le programme annoncé par affiches et tracts appelle au travail.

Mercredi et dimanche, il y a le marché à Carnac où les Allemands proposent la bière et autres spécialités bavaroises qui ont été transportées dans un camion frigorifique à travers toute la France. Quand l´orchestre d´Ilertissen se met à jouer, le marché ressemble à une fête populaire. En attendant que la prochaine poêle de « Schupfnudeln avec choucroute » soit prête, des rencontres ont lieu et des liens se créent autour des stands allemands . La bière se vend par casiers au stand. En plus, il y a des spécialités souabes de toutes sortes, saucisses-maison en conserves, saindoux en petits pots de céramique,  du chocolat…

En même temps, il y a parfois dans la salle de la Mairie, une exposition d´art bien fréquentée à laquelle participent les artistes des deux villes.

Entre temps, les bénévoles et l´équipe de cuisine préparent les « Soirées Bavaroises » qui se tiendra à la salle omnisports. Ici naît, après la mise en perce par les deux maires, après le plat de choucroute et aux sons de la musique d´Illertissen, l´ambiance de la « Fête de la Bière » sur les côtes de l´Atlantique ; enthousiasme et amitié réunissent tout le monde. La bière bavaroise est tirée directement des tonneaux et servie en demi-litres, en allemand « Halbe ».

Même réussite pour la sérénade qui, à cause des vents frais de la mer, se déroule parfois en salle. Les titres sont choisis selon les préférences des Français. Les hymnes de la Bavière, de la Bretagne et de l´EUROPE réunissent Carnacois et Illertissiens et vont droit au cœur.

Les Carnacois organisent pendant les heures et journées  de liberté de petites et grandes excursions au Tumulus, aux menhirs et dolmens et au fameux musée préhistorique, connu au-delà des frontières de la France.

Les Allemands sont fascinés par les vieux villages et villes bretons des alentours. La visite d´une ostréiculture au Pô, d´un port de pêche, de la colonie d´artistes de Pont-Aven, d´Auray, de Ste-Anne d´Auray, de Vannes ainsi que de l’île de Groix et une promenade en bateau sur le Golfe du Morbihan peuvent compléter le programme des Semaines Bavaroises à Carnac. Une excursion sur la « Côte Sauvage », à Quiberon et à Belle-Île montrera la beauté sauvage de la Bretagne. Le grand engagement des Carnacois et leur hospitalité cordiale impressionnent souvent nos amis bavarois.

Prêts pour le ski

L’échange des jeunes

Tous les deux ans, les jeunes Carnacois se rendent à Illertissen pendant les vacances de février. Une grande partie de leur séjour est consacré au ski mais aussi à quelques visites dans les villes comme Ulm, Munich ou encore au sport au Nautilla. Comme les adultes, ils logent dans les familles. Ainsi se créent des liens entre jeunes bavarois et carnacois.

Au mois d’août, ce sont les jeunes Illertissiens qui se rendent au bord de l’Atlantique  où ils peuvent profiter des plages, des monuments historiques et des points touristiques des environs. Ils sont accompagnés de membres du comité de jumelage allemand et de la Freundeskreis. Leur séjour est émaillé de cours de voile, et de diverses sorties et visites sans oublier la traditionnelle soirée au Pô où les filles se chargent du « sucré » tandis que les garçons ont la responsabilité du « salé ».